Régime d'élimination du SCI

Régime d’élimination du SCI


Il existe plusieurs régimes que vous pouvez essayer si vous essayez de gérer vos symptômes du SCI. Lisez les avantages, les inconvénients et nos recommandations ci-dessous :

Faible teneur en FODMAP

FODMAP est l’acronyme de fermentable oligo-, di-, et monosaccharides et polyols. En termes plus simples, les aliments « FODMAP » sont des aliments contenant des glucides qui peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux.

Ces dernières années, des recherches ont montré qu’un régime pauvre en aliments contenant des FODMAP peut être utile en tant que régime d’élimination à court terme pour soulager les symptômes du SCI. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un régime permanent, suivre temporairement un régime pauvre en FODMAP peut potentiellement vous apporter un soulagement à long terme du SCI en vous aidant à identifier les aliments qui déclenchent les symptômes du SCI.

Le régime pauvre en FODMAP se déroule en deux étapes :

Légumes

Fruits

Amidon/Noisettes

Condiments

Ail – à éviter entièrement si possible

Oignons – à éviter absolument si possible

Artichauts

Asperge

Haricots au four

Betterave rouge, fraîche

Pois à œil noir

Fèves

Haricots beurre

Manioc

Chou-fleur

Céleri

Falafel

Chou fermenté (choucroute, par exemple)

Haricots blancs

Haricots rouges

Haricots de Lima

Bulbe de poireau

Mangeoire

Tout

Légumes mélangés

Haricots mungo

Champignons

Pois, sugar snap

Légumes marinés

Haricots rouges

Chou de Savoie

Haricots de soja / fèves de soja

Pois cassés

Echalotes / oignons de printemps (bulbe / partie blanche)

Echalotes

Pommes, y compris pink lady et granny smith

Abricots

Avocat

Bananes, mûres

Mûres

Groseilles noires

Mûre de Boysen

Cerises

Groseilles

Pomme-crème

Dattes

Figues

Baies de Goji

Pamplemousse

Goyave, non mûre

Litchi

Mangue

Nectarines

Patte d’oie, séchée

Pêches

Poires

Persimmon

Ananas, séché

Prunes

Grenade

Prunes

Raisins secs

Conserves de fruits au jus de pomme ou de poire

Pastèque

Produits contenant du blé tels que (vérifiez bien les étiquettes) :

Biscuits / cookies, y compris les cookies aux pépites de chocolat

Pain, blé – plus d’une tranche

Chapelure de pain

Gâteaux

Barre de céréales, à base de blé

Croissants

Crumpets

Nouilles aux oeufs

Muffins

Pâtisseries

Pâtes, blé plus de 1/2 tasse cuites

Nouilles Udon

Son de blé

Céréales de blé

Farine de blé

Germe de blé

Nouilles de blé

Rouleaux de blé

Pain :

Pain multigrain

Naan

Pain aux flocons d’avoine

Pain Pumpernickel

Roti

Noix de cajou

Farine de châtaigne

Couscous

Farine d’épeautre

Freekeh

Gnocchi

Barre Granola

Céréales muesli

Pistaches

Seigle

Semoule

Farine d’épeautre

Farine d’amandes

Farine d’amarante

Farine d’orge incluse

Céréales de son

Agave

Trempette au caviar

Fructose

Barre de fruits

Sauce, si elle contient de l’oignon

Sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS)

Houmous

Miel

Confiture, baies mélangées

Confiture de fraises, si elle contient du HFCS

Mélasse

Sauce pesto

Relish/légumes marinés

Cubes de bouillon

Bonbons sans sucre

Pâte de Tahini

Trempette tzatziki

Viande

Produits laitiers

Boissons/Poudre de protéines

Chorizo

Saucisses

Babeurre

Fromage, crème

Fromage, Halloumi

Fromage, ricotta

Crème

Crème pâtissière

Gelato

Crème glacée

Kefir

Lait :

Lait de vache

Lait de chèvre

Lait évaporé

Lait de brebis

Crème aigre

Yogourt

Bière

Eau de coco

Tisanes de fruits et d’herbes avec ajout de pomme

Jus de fruits en grande quantité

Jus de fruits à base de pomme, poire, mangue

Kombucha

Boissons de remplacement de repas contenant des produits à base de lait (Ensure, Slim Fast)

Jus d’orange en quantités supérieures à 100ml

Lait de quinoa

Rhum

Sodas contenant du sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS)

Lait de soja

Boissons pour sportifs

Thé :

Thé noir

Thé Chai

Thé au pissenlit

Thé au fenouil

Thé à la camomille

Tisane

Thé Oolong

Vin – si vous buvez plus d’un verre

Protéines de lactosérum, concentrées, sauf si elles sont exemptes de lactose

Protéines de lactosérum, hydrolysées, sauf si elles sont exemptes de lactose.

Cliquez ici pour télécharger une copie de notre outil de suivi des symptômes du SCI !

Pour en savoir plus sur la façon dont un régime pauvre en FODMAP peut soulager votre IBS.

LEAP (Mode de vie, alimentation et performance)

Le « LEAP » est l’abréviation de Lifestyle, Eating, And Performance protocol. Similaire au régime pauvre en FODMAP, le LEAP est un processus standardisé de type élimination utilisé pour identifier des sensibilités alimentaires spécifiques.

Voici quelques éléments à connaître sur l’approche LEAP :

  1. La première étape de l’approche LEAP est un simple test sanguin appelé « Mediator Release Test ». Ce test sanguin mesure la façon dont votre corps réagit à certains déclencheurs du SCI. En ce qui concerne le SCI, il n’existe pas d’approche « taille unique ». Chaque personne peut être plus ou moins sensible à certains aliments. Le TRM identifie 170 aliments différents qui sont classés comme « non réactifs », « modérément réactifs » ou « réactifs ». En raison de la capacité du test à identifier des « aliments déclencheurs » particuliers, ce test peut servir de base à un régime d’élimination.
  2. Après avoir obtenu les résultats de votre TRM pour déterminer quels aliments agissent comme des déclencheurs spécifiques du SCI, votre médecin et votre nutritionniste évalueront vos résultats de TRM pour déterminer les aliments associés au degré d’inflammation le plus faible. Les aliments qui provoquent la plus faible réponse inflammatoire sont considérés comme vos « meilleurs » aliments. Ces aliments sont les moins susceptibles d’exacerber vos symptômes du SCI. Normalement, vous commencerez par une liste de 20 à 25 aliments « non réactifs ». Vous travaillerez ensuite avec votre équipe pour élaborer un plan alimentaire complet autour de ces « meilleurs » aliments. Oxford Medical Technologies, les développeurs de cette approche, publient leurs résultats ici.

Une fois que je sais quels sont mes « meilleurs » aliments, que dois-je faire ?

Le régime LEAP comporte 3 phases :

  1. Phase 1 : Consommez uniquement vos « meilleurs aliments » identifiés par le test MRT pendant 10 à 14 jours. L’objectif de cette phase est de réduire rapidement l’inflammation, de soulager les symptômes du SCI et de créer une nouvelle ligne de base avant de réintroduire lentement des aliments.
  2. Phase 2 : Au cours de cette phase, vous réintroduisez certains des aliments qui ont été identifiés comme « modérément réactifs ». Cette phase dure de 20 à 35 jours et son but est de découvrir d’autres aliments qui n’aggravent pas les symptômes du SCI. Les aliments doivent être réintroduits un par un et en petites quantités. L’idée est de ne changer qu’une variable à la fois pour pouvoir identifier si cet aliment est à l’origine des symptômes ultérieurs, le cas échéant.
  3. Phase 3 : La phase 3 dure de 30 à 60 jours et plus. J’aime penser que cette phase est la phase de « maintenance ». Il s’agit d’une solution à long terme pour soulager autant que possible les symptômes du SCI. L’objectif est de commencer par les aliments que vous avez identifiés dans les deux premières phases comme étant « sûrs » et de continuer à réintroduire et à « défier » des aliments en cours de route pour arriver à une alimentation variée et riche en nutriments.

Protocole auto-immun

Le protocole auto-immun (AIP) est l’un des régimes d’élimination les plus restrictifs utilisés pour identifier les déclencheurs du SII. Cette approche relativement nouvelle vise à éliminer l’inflammation dans l’intestin en suivant un régime qui exclut tous les aliments inflammatoires. Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments à éviter pendant la phase d’élimination du PIA.

  • Graisses trans
  • Additifs chimiques
  • Colorants et arômes artificiels
  • Sirop de maïs à haute teneur en fructose
  • Céréales
  • Pseudograins
  • Légumineuses
  • Produits laitiers
  • Aliments transformés et raffinés
  • Sucres raffinés
  • Substituts de sucre
  • Huiles végétales raffinées
  • Œufs
  • Légumes morelles
  • Alcool
  • Café
  • Noix/graines

Pour que cette approche fonctionne, le régime doit être suivi pendant plusieurs semaines (3 à 4 semaines sont recommandées comme minimum) avant de réintroduire lentement les aliments éliminés. Il est recommandé de ne réintroduire un aliment que tous les 5 à 7 jours environ. Cela laisse suffisamment de temps pour prendre note de la réaction du corps à un certain aliment. Si la réintroduction d’un aliment provoque une recrudescence des symptômes du SCI, le protocole vous recommande d’éviter définitivement cet aliment spécifique.

Syndrome de l’intestin et de la psychologie (GAPS)

Semblable au protocole auto-immun (AIP), le régime GAPS est extrêmement restrictif. Ce qui différencie ce régime des autres régimes d’élimination, c’est que le processus prend beaucoup de temps et peut durer jusqu’à deux ans ! Le régime GAPS se déroule en trois étapes :

  • La phase d’introduction : Dr. Campbell McBridefondateur du protocole GAPS, suggère que cette phase soit suivie avant de commencer le régime GAPS complet. La phase d’introduction elle-même a 6 étapesChaque étape devient de moins en moins restrictive grâce à la réintroduction d’aliments dans le régime. Les personnes qui suivent les 6 étapes sont invitées à passer à l’étape suivante à leur propre discrétion, certaines étapes pouvant prendre quelques jours et d’autres plus longtemps. Dans chaque phase, il est important de laisser à votre corps le temps de s’adapter aux aliments ajoutés. Vous trouverez ci-dessous une description des aliments qui sont acceptables à chaque étape de la phase d’introduction.
    • Étape 1 : Bouillon d’os fait maison, viande ou poisson bouilli, légumes bien cuits, thé au gingembre ou à la camomille avec du miel cru, eau purifiée et probiotiques tels que jus de légumes fermentés, yaourt ou kéfir et petit-lait fermenté fait maison.
    • Étape 2 (ajouter les aliments suivants) : jaunes d’œufs crus et biologiques, plats cuisinés à base de viandes et de légumes, poissons fermentés, ghee maison.
    • Étape 3 (ajoutez les aliments suivants) : avocat, choucroute et légumes fermentés, œufs brouillés préparés avec du ghee, de la graisse de canard ou d’oie, suppléments de probiotiques et crêpes GAPS.
    • Étape 4 (ajoutez les aliments suivants) : viandes rôties ou grillées, huile d’olive pressée à froid, jus de carotte fraîchement pressé et pain GAPS.
    • Étape 5 (ajoutez les aliments suivants) : purée de pommes cuite, légumes crus, fruits pressés.
    • Étape 6 (ajoutez les aliments suivants) : pommes crues épluchées, fruits crus, augmentation du miel, produits de boulangerie sucrés avec des fruits secs.
  • Le régime GAPS complet: Après avoir terminé le régime d’introduction, l’étape suivante consiste à passer au régime GAPS complet. Il est recommandé de suivre le régime GAPS complet pendant 1,5 à 2 ans. Ce régime est extrêmement restrictif et la liste des aliments qu’il contient est très limitée. d’aliments acceptables. Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments acceptables et les directives à suivre pendant le régime GAPS complet.
    • Aliments acceptables : œufs, viande, poisson, crustacés, fruits, légumes, ail, huile d’olive, huile de coco, ghee, une quantité modérée de noix, pâtisseries GAPS à base de farine de noix.
    • Directives : Utiliser des aliments biologiques aussi souvent que possible, éviter tous les aliments transformés et emballés, manger des aliments fermentés à chaque repas, boire du bouillon d’os à chaque repas, éviter de manger des fruits aux repas, combiner tous les aliments protéinés avec des légumes.
  • La phase de réintroduction : Selon le protocole du régime GAPS, il est impératif d’atteindre 6 mois de fonctionnement intestinal normal avant de passer à la phase de réintroduction. Au cours de cette phase, certains aliments sont lentement réintroduits afin d’identifier ceux qui déclenchent les poussées du SCI. Il est recommandé de commencer par les pommes de terre et les céréales fermentées, puis de poursuivre avec les légumes féculents, les céréales et les haricots. Réintroduisez lentement ces aliments en petites quantités, en augmentant en fonction de l’absence de problèmes digestifs. La page principale de notre régime IBS vous apprend à effectuer des changements alimentaires simples pour soulager votre malaise. Consultez-la !

    Avez-vous déjà rejoint notre groupe de soutien IBS ? Dirigé par Kaitlyn Willwerth MS, RD, ce groupe de questions-réponses est un forum pour apprendre des experts et soutenir la communauté.

    Régime IBS



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *